Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 08:42


Ca c’est le plus drôle car la réponse est « Non ! ». Cette situation s’explique par le fait que certains de nos employeurs préfèrent prendre un Français sur place, même s’il n’a pas d’expérience de FLE, plutôt que de faire venir un prof expérimenté de France ou d’ailleurs. Ceci étant renforcé par un préjugé qui a la vie dure voulant que pour être prof de français, il suffit juste d’être Français ! Ce qui est loin d’être évident. Je cite un commentaire de Plume pris sur un forum d’Edufle :
 

« Je donne des cours de français à des demandeurs d’asile : ce métier me passionne j’ai différents groupes de niveaux et j’organise les cours comme bon me semble. J’ai réussi à décrocher ce CDI il y a 4 ans sans maîtrise fle sans même avoir à écrire une lettre de motivation... !! C’est vraiment une chance il me semble, car j’en connais beaucoup qui galère (malgré le fait d’être diplômés !!!!)
 
Moi, j’ai commencé bénévolement (comme quoi, le bénévolat mène à tout !! ) : 4 heures par semaine puis en CES : 20 h dont 7 de préparation de cours et 13 h de cours effectifs. Puis le CDI pour une association qui gère un CADA (centre d’accueil des demandeurs d’asile) je fais actuellement 10 h 30 par semaine j’espère pouvoir passer à 17h30 d’ici quelques mois.
 
J’ai au départ une licence en droit (et un niveau maîtrise de droit) et je suis passionnée par les autres cultures et les langues étrangères. ... j’ai bien essayé de m’inscrire en fle mais ... pfff !!! Trop (beaucoup trop !!!) théorique à mon goût pour une personne qui débute et qui a besoin d’expérimenter un savoir-faire concret !!
 
Bref, j’ai tenu quelques mois et j’ai abandonné je regrette pas : mon énergie est ailleurs pour l’instant. Je m’y remettrai peut-être dans l’avenir si j’en ai un réel besoin... »

Moralité : l'essentiel en FLE n'est pas tant le diplôme que d'être là au bon moment au bon endroit.



Sur le même thème, je vous renvoie aux billets de la rubrique :
FLE ? Questions fréquentes (deuxième encadré en haut à droite sur cette page).
 
Ainsi, sur le thème de la formation en FLE, vous pouvez lire :
Comment devenir prof de FLE ?
 
Sur le FLE en France :
Puis-je enseigner le FLE en France ?

 
Deux articles sur la désormais célèbre « Affaire du Rhône » :
 
Sur le FLE à l’étranger :
Quels contrats pour les FLE à l’étranger ?
Enfin, pour avoir d’autres points de vue que le mien, vous pouvez consulter la page de fle.fr consacrée à la formation en FLE :
La formation à l'enseignement du français langue étrangère





 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mais 06/03/2014 01:58

J'ai fait exactement le contraire que dans l'article. J'ai commencé par une année d'assistanat et maintenant je suis dans ma deuxième année d'assistanat mais en parallèle j'étudie un M1 FLE qui m'aide énormément pour réaliser mes cours et savoir réagir en classe. C'est sur qu'on dit que l'expérience est plus importante mais je pense qu'étudier et pouvoir l'appliquer en même temps dans son travail est très enrichissant et permet d'avancer beaucoup plus vite surtout au début. Je vois aussi la différence par rapport à l'année dernière quand il me manquait certainement des notions pour faire cela d'une meilleure manière et plus efficacement.

buy facebook likes 27/08/2014 16:57

Pretty true actually. (y)

pchelpplanet.com 08/11/2013 12:58

Congratulations Sylvain Meunier! This is indeed a great achievement for a newbie writer! I too would like to read the "Memoirs of an egg". Could you please suggest a site that offers a kindle download for the same? Thanks a lot!

ergswe 08/11/2013 11:30

que le mien, vous pouvez

buy facebook likes 27/08/2014 16:56

Yeah!! 9 for sure!

Mai 27/09/2013 16:50

Bonjour,

Je suis à la recherches d'infos sait-on jamais je tente :
Je viens d'être diplômée du Master 2 Didactique du Français et des Langues (il s'agit du master FLE, j'ai choisi le parcours Recherche), je souhaiterais travailler dans la production de matériel didactique en FLE mais je ne trouve pas d'informations là-dessus (ni même sur l'édition, on nous dit bien qu'il s'agit d'une débouchée mais pas comment y accéder...).
Autrement je souhaiterais trouver un poste dans le domaine du FLE mais en dehors de l'enseignement, en France ou à l'étranger. Si quelqu'un pouvait me renseigner sur ce qu'il y a de mieux à faire, je suis preneuse.
Je souhaiterais également revenir sur la titularisation. Comment s'obtient-elle concrètement ? Faut-il passer un concours ? Si oui lequel ?

Merci d'avance !

Mai 06/03/2014 18:00

Bonjour Mais,
Merci beaucoup pour ta réponse. Je vais devoir me renseigner sur la formation qui me permettrait de travailler dans la conception de matériel didactique en FLE. J'espère réussir à trouver toutes les informations utiles à ce sujet et, si je trouve la formation qui convient pour ce type de poste, m'inscrire à temps pour la prochaine rentrée universitaire. Je sais qu'il existe un Master métier de l'édition à mon université, peut-être que ce master en complément de ma maîtrise FLE sont suffisants à prétendre à cette voie, je me renseignerais. En effet le master recherche ne me mènera à rien étant donné que je ne souhaite pas faire de thèse. En ce moment je travaille en tant qu'enseignante de FLE dans un collège et également dans une école primaire et je me rends compte que cela ne me plait guère. J'y vois plus clair maintenant, merci pour tes précisions :)

Mais 06/03/2014 01:51

Bonjour,

En général, les master Recherche mènent au doctorat et non à un emploi. Pour le FLE, il n'y a pas besoin de concours pour enseigner. Je pense qu'il y a des masters FLE (et aussi d'autres qui ne sont pas des masters FLE mais qui se spécialisent dans les métiers de l'édition) mais il faut aller chercher sur les différents offres de formation universitaire mais le problème reste le même il faut faire un master professionnel (voire pro/recherche) mais avec un master recherche cela ne permet que de faire une thèse en général.

Marc 14/06/2012 04:16


Bonjour,


Je suis à la recherche de renseignements. Je vis en Chine et je voudrais suivre une formation FLE à distance, mon interrogation porte sur quel formation choisir. J'ai pensé au DU puis M1 (voire
M2 par la suite). Je suis titulaire d'un Master 2 en droit. Me déconseilleriez-vous cette voie, me conseilleriez-vous une autre formation? Merci pour votre aide...

Marc 05/06/2012 10:10



Typhaine 06/01/2011 03:55


C'est quand même fou ça...
Voilà, c'était tout ce que j'avais à rajouter à cet article réaliste et complet !


Azucarchino 13/12/2010 06:17


Bonjour. Je lis avec grand intérêt tous ces articles, d'autant plus que je songe à un retour -momentané- en France. J'enseigne le Fle depuis presque 6 ans. J'ai travaillé en France dans des
associations pendant mes études, puis au Mexique et là, en Chine. J'ai vite quitté les bancs de la fac, en ce qui concerne le FLE. Ce que j'apprenias me semblait ne rien m'apprendre justement.. je
me suis iit: Je remplacerai le M2 par de l'expérience. C'est ce que je fais, et pourvu que ça ne me porte pas préjudice. Cela dit travailler pour la gloire, c'est sympa un moment, mais si on venait
à tomber malade? à avoir un gros accident? ... Bref, du coup, je songe grandement au CRPE, histoire d'avoir une bouée. Tous mes collègues ont reçu le conseil intelligent de ne pas partir sans autre
chose que le FLE. Moi la seule chose qu'on me répétait, c'était: Mais partez, vous faites pas du FLE pour rester ici! J'aurais aimé aussi d'autres conseils plus en phase avec la réalité. Je
souhaite plus que tout que la France reconnaisse l'importance du FLE sur ses terres et nous donne de quoi en vivre décemment!


lacondemine alexandra 22/10/2010 07:42


Bonjour à tous,
Je souhaiterais partir enseigner le FLE en Angleterre; il y aurait-il une (ou plusieurs!) personne qui accepterait de me donner des informations? Merci d'avance,
Alexandra


Alex 02/07/2010 16:11


www.frenchteachers.leforum.eu

Professeur de français en Louisiane.


Alex 02/07/2010 16:08


Je suis belge et j'ai donné cours de FLE aux USA et obtenu de très bons résultats, parfois même bien meilleurs de les bons prof français de l'éducation nationale. Pourtant au départ rien ne me
prédisposait à enseigner cette matière.
Quand je vois les offres d'emploi où l'on demande un master voir même un doctorat en FLE comme condition d'engagement, cela me fait bien rire.
Il est temps de prendre conscience que dans notre société les diplômes n'ont aucune valeur. Ils servent juste un système qui est bien rodé.


FLEorescent 06/09/2009 23:48

C'est tellement vrai ce que tu as écrit que je n'ai pu m'empêcher d'écrire un commentaire pour saluer ce que tu dis. Le tout en FLE c'est d'être là au bon moment, au bon endroit, c'est tout. En outre la formation est vraiment trop théorique et il vaut mille fois mieux être sur le terrain que de perdre du temps en cours. Malheureusement, beaucoup de centres ou d'instituts ne veulent qu'une chose, un bout de papier avec écrit dessus Master 2.

Jane 11/10/2007 22:54

FLE AU FLAN... J'ai vu dans ma carriere des professeurs formes qui faisaient des cours magistraux sans interet! Alors, bien sur sans formation il n'y a pas beaucoup de chance que vos cours soient interessants. Mais il n'y a pas que les diplomes a regarder. C'est seulement une face (importante certes) de l'enseignement.

bob 06/10/2007 10:31

Du FLE au flan, parfois lorsqu'une personne n'est pas formée, il n'y a qu'un pas...

jane 22/09/2007 21:52

Depuis des annees et des annees, je voulais etre professeur de francais seconde langue en France ou a l'etranger. A l'universite, en sortant du bac, j'etais tres motivee mais personne, personne, a su me diriger correctement. Rien n'etait concret, personne ne savait ce qu'il fallait que je fasse et je me suis decouragee. A la meme epoque, une carriere de comedienne s'ouvrait a moi et j'ai fonce. Quelques annees plus tard, le meme desir est revenu. J'ai refait des recherches et je me suis inscrite au cours par correspondance de l'alliance francaise de Paris.
La, j'avais beaucoup de changement et de choses qui se passaient dans ma vie. Je me suis accrochee autant qu j'ai pu et j'a ipasse la premiere partie. Cela est tres cher et limite dans le temps. Honnetement, ca c'est pas tres pratique pour les personnes travaillant a droite a gauche!!!
Certains cours etaient tres interessants meme par correspondance et certains, un enfer. Ce qu'ils attendaient etaient tres precis et parfois tres hermetique!
Et finalement, j'a itrouve un travail de professeur de theatre dans une ecole francaise a l'etranger.
La j'ai continue de chercher, de m'interesser au FLE. Aujourd'hui j'enseigne differentes classes de FLE dans differentes ecoles alliant le theatre ou non.
J'ai beaucoup appris des cours de FLE de l'alliance, mais je n'ai jamais passe le concours a couse de differents problemes de temps, de lieu, de travail... bref, ca ne s'est pas fait
J'ai l'impresson de ne pas etre reconnue de ce fait par mes pairs diplomes!
Alors non, je n'ai pas cAPES, universite machin ou autres choses a la suite de mon nom mais je suis passionnee et je suis toujours a la recherche de nouvelles techniques, de nouveaux documents pour pouvoir donner a mes etudiants des cours de qualite!

Astrid 14/09/2007 23:23

Bonjour,

Je suis prof de FLE depuis bientôt six ans, j'ai enseigné en Angleterre, en Belgique et je travaille maintenant au Mexique.
Au cours de ma courte carrière, j'ai rencontré beaucoup de "professeurs" de FLE non diplômés et je trouve vraiment injuste que ces personnes non qualifiées piquent nos postes sous prétexte que le français est leur langue maternelle. Beaucoup ne savent pas s'y prendre, n'ont aucune pédagogique et ne savent pas expliquer (voire écrire) leur propre langue et je trouve ça honteux que ces gens-là se disent professeurs. D'autres sont par contre très bons et découvrent leur voie car "ils étaient là au bon moment". Tant mieux pour eux.
Personnellement, je parle quatre langues en plus du français et je ne m'improvise pas professeur d'anglais, d'espagnol,de portugais et d'allemand sous pretexte que je connais ces langues.
A chacun son métier.

Mélissa 27/06/2014 08:24

"A chacun son métier" ?

Je vois là une contradiction dans vos paroles. Vous le dîtes vous-même, "d'autres sont très bons et découvrent leur voie", ils exercent donc un métier qui leur correspond.
Ensuite, nous ne sommes pas destinés à avoir un parcours professionnel limité à un seul et unique métier il me semble.

On ne s'improvise pas professeur de FLE, évidemment, mais on peut être curieux, s'intéresser aux différentes pratiques et recherches dans l'enseignement du FLE et pour couronner le tout, être un excellent pédagogue et nous voilà prof de Français Langue Étrangère sans même avoir le très élaboré Master FLE et sans même être passé par 6 ans dans un institut de langue.

miss purple 14/09/2007 07:54

Bonjour et merci pour tous ces articles, une vraie reflexion sur la maniere d'enseigner, un vrai plaisir ! J'ai une question sur les qualites requises pour enseigner le francais a l'etranger. Je suis justement dans cette situation, mais n'ai absolument aucune formation. J'ai un reel interet pour l'enseignement, une reflexion personnelle (basee sur mon experience, des stages en ecole et une preparation non aboutie pour passer le CRPE)sur la pedagogie,et je me demande si cela suffirait, aidee d'un de ces livres "magiques" pour apprendre le francais, pour pretendre enseigner le francais ( je veux dire VRAIMENT enseigner le francais et pas seulement faire repeter des phrases ). J'ai postule pour passer par correspondance un DU FLE, mais au vu du programme, je suis dubitative. Tout cela me semble en effet tres theorique et en meme temps, je pense avoir besoin de bases theoriques pour me conforter dans mon role de professeur... Cher professeur de FLE, qu'en pensez-vous ? Merci d'avance !

Présentation

  • : ACIDE FLE
  • : Blog d’un prof de Français Langue Etrangère (FLE) proposant ses idées de cours ainsi que ses réflexions sur le métier de prof.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens