Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 13:53


J’ai déjà dit mon étonnement face à tous ces profs qui utilisent des manuels en classe comme le curé utilise son bréviaire à l’Eglise (Cf. Manuel ou pas manuel ?). Cet état de fait ne cesse de me plonger dans un abîme de perplexité tant cela tranche avec ma propre pratique où les manuels se font remarquer par leur absence. Pourtant, je ne crois pas être très différent des autres profs. Peut-être suis-je juste un peu plus beau, mais bon, ça, je ne pense pas que cela influe considérablement sur l’utilisation ou non d’un manuel en classe.
 

En fait, je crois que j’ai mis le doigt sur un début d’explication. C’est tout simplement le rapport que j’entretiens à ces fameux TICE dont toute la blogosphère du FLE nous rabat les oreilles.


 
Il se trouve qu’au lycée, j’ai suivi des cours de dactylographie. Ce qui signifie concrètement qu’on nous a collé manu militari devant un écran d’ordinateur où était reproduit un clavier et le but du « jeu » était de taper sur le clavier de la même manière que nous l’indiquait l’écran. Je vous laisse imaginer le fun de l’exercice : passer des heures et des heures en tête à tête avec une machine qui ne sait que dire : « Passez au niveau supérieur. » quand elle est contente et « Recommencez ! » quand elle est pas contente.

 
Mais bon, le résultat est là : les lignes que vous lisez en ce moment ont été écrites à la vitesse de l’éclair ET avec tous mes doigts ! Combien de personnes utilisant un clavier peuvent en dire autant ? Dieu soit loué, je ne fais heureusement pas partie de ces misérables qui martyrisent leurs claviers avec juste trois doigts et qui me rétorquent fièrement : « Mais je tape assez vite avec trois doigts ! Et des fois même, j’arrive à en utiliser quatre ! ». Beurk. Ca me dégoûte.

 
Mais toute cette histoire de taper avec trois ou cinq doigts, je n’y avais jamais fait attention. Et puis récemment, j’étais dans la salle des profs à discuter avec des collègues. Tout à coup, l’un d’entre eux aperçoit les documents que j’allais utiliser ce jour-là. En l’occurrence, j’exploitais un épisode de la célèbre série Kaamelott.

 
Pour être précis, j’avais capturé des images de cinq personnages sur mon DVD et je les avais collées sur un document Word avec des bulles vides au dessus de chaque personnage. Et en bas, j’avais placé en deux colonnes un certain nombre de répliques. Les étudiants, en écoutant l’épisode, devait retrouver qui avait dit quoi. Bref, un document Word assez basique qui utilise un tableau, des images et des bulles. Pas de quoi s’extasier. Pourtant mes collègues s’exclamèrent : « Mais comment t’as fait ça ? ». Et c’est là où je me suis rendu compte avec effarement que, bien qu’utilisant Word régulièrement, ils ne connaissaient pas toute la potentialité de ce logiciel.

 
Cette conversation m’ayant mis la puce à l’oreille, j’ai commencé à chercher autour de moi des personnes pouvant taper avec tous leurs doigts, ce qui se révèle être un indice assez sûr quant à la maîtrise des TICE. Et, bien vous me croirez si vous voulez mais je n’ai trouvé personne ! Même pas les secrétaires de la fac ou tout autres personnes sensées savoir se servir d’un clavier !

 
Conclusion pour les TICE : Avant de s’enflammer sur des projets super compliqués tels que les blogs de classe, on devrait peut-être commencer par le commencement : savoir se servir d’un clavier convenablement. Car si je me fie à ma propre expérience, ce point est loin d’être un détail insignifiant. Je crois que c’est bien ces cours de dactylographie au lycée, bêtes et méchants, qui me permettent aujourd’hui de créer mes propres documents pédagogiques en une vingtaine de minutes (quand il n’y a que du texte, c’est bien entendu plus long quand je veux faire un document iconographique). D’ailleurs, d’une manière générale, j’ai l’impression que la dextérité au clavier favorise la désinhibition face aux nouvelles technologies parfois retorses, ce qui aboutit in fine à une connaissance approfondie des programmes tel que Word.

 
Conclusion pour les manuels : En ce qui concerne les sectateurs des manuels, il me semble que pour eux, le manuel n’est pas tant un choix qu’une obligation. Ne pouvant créer eux-mêmes leurs documents à la manière d’un manuel grâce aux TICE, ils photocopient des pages de manuels ou des documents authentiques. Mais dans tous les cas de figures, ils sont condamnés au photoco-pillage, c’est-à-dire à copier ce qui existe déjà, et ils ne sont jamais en situation de production. Les TICE se révèlent donc être un moyen de libérer les profs de toute tutelle « manuelesque » (car à partir du moment où le manuel est une obligation, c’est une tutelle) et de favoriser leurs créativités dans la production de documents pédagogiques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Renata 28/09/2011 22:20



C'est pareil au Brésil, tout le monde s'attache aux manuels et ne savent même pas faire usage de word. taper avec tous les doigts! juste moi aussi! rs la dactylographie m'apporte tous ses fruits
encore. Ma soeur dix ans plus jeunes m'envie!



Aliénor 17/09/2011 13:26



Moi je sais écrire avec tous mes doigts et sans regarder le clavier et ça rend raide dingue amoureux de moi mon mec !


Sinon je n'avais rien d'autre à dire.



lili 25/03/2008 10:22

il me semble que le plus important est que nos élèves sachent parler le francais correctement avec ou sans manuel!! tout le monde n´a pas la possibilité d´avoir accès aux tice malheureusement.

Captain Van Der Leen 01/03/2008 06:15

J'ai travaillé pendant deux ou trois ans avec un collègue qui avait pris pour habitude de répéter mécaniquement à chaque réunion pédagogique : "Il n'y a pas de méthode parfaite", lorsque la suggestion était faite de choisir un manuel. Une fois, j'ai rétorqué sans pouvoir m'en empêcher : "Il n'y a pas de professeur parfait non plus." La question du manuel est évidemment une question de préférence. Mais ce serait faire preuve de forfanterie et d'arrogance que de dire que les manuels sont mal faits, qu'ils ne servent à rien en classe et qu'ils stoppent toute approche communicative. En fait, c'est une question de dosage. On peut parfaitement savoir taper sur un clavier, produire des séquences pédagogiques efficaces ET utiliser un manuel, considérant précisément le fait que certains concepteurs des méthodes planchent des mois dessus et qu'ils présentent le fruit de leur travail en espérant atteindre les besoins de chacun. Le rôle de l'enseignant étant précisément de déterminer des besoins langagiers, c'est à lui de faire la part des choses et de compléter le manuel, le cas échéant. Par ailleurs, l'étude d'un manuel est fort instructive, notamment sur la façon de créer ses propres ressouces pédagogiques : savoir reconnaître et analyser les stratégies d'enseignement fait partie, à mon sens, des qualités indispensables du formateur.
Un mot sur les TICE : si je suis globalement d'accord avec vous sur leur utilisation en classe de langue et par les professeurs, il ne faut pas oublier qu'elles doivent rester des auxiliaires, et non des buts en soi. Je connais un certain prof de Nice qui renvoie systématiquement ses élèves aux ressources informatiques qui, tout en étant très bien faites, en viennent également à rompre toute communication dans la classe, mieux que ne saurait le faire une méthode. Lorsque les technologies sont élevées au rang suprême de l'enseignement, tout simplement parce que c'est la mode, on a oublié à quel point l'écrit (dont la plupart des sites sont truffés)continue d'exercer sa dictature sur l'oral et fausse toutes les cartes de la didactique.

Emmanuelle 06/02/2008 19:24

Sans Word et le reste, il y a quand même les ciseaux, la colle, le sens artistique et ...beaucoup de temps et une photocopie approximative!!! C'est vrai qu'en deux clic, ça donne un résultat vraiment sympa et attrayant. Après, il ne reste plus qu'à avoir le matériel adéquat, ce qui n'est pas le cas partout malheureusement...

Laure 15/12/2007 08:38

Je dirai qu'il y a deux types de profs, les bons collecteurs de documents, toujours aux aguêts, et les producteurs de documents. Mine de rien, y en a quand même pas mal qui n'ont jamais rien produit et tout photoco-pillé!

Miss Purple 17/11/2007 08:43

Beaucoup d'humour et de bon sens encore une fois dans cet article ! :)

Présentation

  • : ACIDE FLE
  • : Blog d’un prof de Français Langue Etrangère (FLE) proposant ses idées de cours ainsi que ses réflexions sur le métier de prof.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens